Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aladiah
  •   le blog aladiah
  • : Un cartoscope journalier, des chroniques, des symboles, Enfin un bon morceau de vie... un partage de mes savoirs, de ma cuisine, de mes livres, de mon amour des animaux et de beaucoup d'autres choses encore...
  • Contact

Mon nouveau blog : http://maryn.eklablog.com/

C'est mon tarot préféré, celui qui répond le mieux :

 

http://maryn.eklablog.com/

Recherche

Sur Facebook

Sur Facebook



 

 

 

 

Le cartoscope de Maryn

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez maryn sur Hellocoton

...Combien êtes vous

En temps réel :)

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 17:19

Rien que pour vous..

 

 

 

UNIQUEMENT SUR LA PAGE FACEBOOK DU CARTOSCOPE DE MARYN !!!!!!


Vous retrouverez cette image qui vous propose des conseils réponses, suite à des chiffres donnés.


Alors par personne, vous me donnez chacun 2 chiffres entre 1 et 53...


Et je vous donnerai le conseil correspondant.


Cependant, le sbm, vous connaissez je suppose : ;)


un sourire, bonsoir et merci seront les clefs qui permettront une réponse de ma part, si, si :)


Hé oui, je suis un être en chair et en os, non un robot :)


Alors lisez bien, et, surtout, postez au bon endroit, je ne répondrai nulle part ailleurs :)

Lien de la page :


Le cartoscope de Maryn

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 10:06


Uniquement sur le cartoscope de Maryn, sur Facebook...
 

 

Le cartoscope de Maryn

 

Entre l'éclipse et les grandes marées,

un petit cadeau ce soir pour vous :)

 

Ce soir...


Photo Fabien Maillot

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
22 janvier 2015 4 22 /01 /janvier /2015 18:05

 

Et c'est aussi un space peintre génial !

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

Mais que me réserve le space peintre Aurélien ?

C'est son anniversaire aujourd'hui

Une toile certes, comme je les aiment...

C'est son anniversaire aujourd'hui

Et si on suivait son travail petit à petit...

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

 

ça se dessine on dirait, n'est il pas ?

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

 

On continue ?

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

 

Les outils du space peintre

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

J'adore

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

Et le tableau final :

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

 

Attends, ça sèche !!!!

 

C'est son anniversaire aujourd'hui

 

 

Intéressés ?

Il s'agit du space peintre Aurélien, dont les oeuvres sont très abordables.

Son facebook : la galerie d'Aurélien

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 13:21

 

 

Son histoire

 

Ils venaient juste de tourner au coin de la rue...

 

 

Elle se rappelle, son histoire avec Andrew, le prof de français, lorsqu'elle était dans sa dernière année d'études.

Ils n'auraient pas dûs, mais il s'aimaient, du moins le croyait elle.

Elle est vite tombée enceinte, malgré la désapprobation croissante de ses parents envers Andrew.

Si elle croyait en leur avenir commun, eux n'y croyaient pas du tout.

 

 

Andrew avait 20 ans de plus qu'elle, ils fêtèrent son anniversaire à la fin du deuxième semestre.

Il devait partir en campement avec d'autres profs, lui avait il dit, juste pour se reposer un peu après l'année scolaire.

Lorsqu'il oublia de lui écrire, elle l'excusa.

Lorsqu'il oublia de rentrer à la date prévue, elle l'excusa, disant à qui voulait bien l'entendre, qu'il avait surement prolongé.

 

 

Lors de la nouvelle rentrée, elle alla dans son ancien établissement afin de le rencontrer, il avait surement plein de choses à lui raconter...

On lui appris qu'il avait changé d'établissement, et de lieu d'habitation, il habitait désormais à l'autre bout des états unis.

Plus jamais elle n'eut de ses nouvelles.

 

 

Et, que son père avait peut être, malgré ses nombreuses dénégations, raison.

Bien, qu'au fond d'elle même, elle l'attendait encore.

 

 

Sa chance, ses parents la protégèrent jusqu'à son accouchement.

Elle trouva rapidement un emploi, et pû se loger décemment dans une petite maison à côté de ses parents.

 

 

Ils avançaient tout doucement...

 

 

Lorsque Gil est né, il fut très rapidement doté de l'amour et de la tendresse de toute sa famille.

C'est un enfant joyeux, turbulent cependant, et, pas toujours obéissant.

Il aime grimper aux arbres, travaille moyen dans ses études, aimait aider son grand père au magasin.

 

 

Il fut comme désoeuvré lorsque son grand père prit sa retraite, mais passa encore beaucoup de temps avec lui, dans son jardin.

 

 

Gil est un charmant jeune homme, toujours souriant, facétieux.

 

 

Elle ne l'a vu pleurer que deux fois, lors du décès de chacun de ses grands parents.

 

 

C'est entre elle et son fils, une très belle histoire d'amour, d'affection, de tendresse. 

Ils s'adorent.

 

 

Elle se rappelle, lors des 6 ans de Gil lorsqu'il est monté pour la première fois sur un cheval.

Elle se rappelle de sa première dent de lait, de la petite souris.

Il est là, lui souriant, lui montrant fièrement la pièce de 50 cents que la souris avait déposé sous son oreiller.

 

 

Ils avancent toujours...

 

 

Elle frissonne.

Elle se souvient du jour où il a eut un accident avec son bolide.

Heureusement, plus de peur que de mal, le docteur avait juste platré sa jambe gauche.

 

 

Gil ses beaux cheveux bruns, ses mains remplies de cambouis, a choisi la mécanique où il excelle.

 

 

Elle se rappelle lorsqu'il est tombé amoureux de sa maîtresse d'école.

Il coupait alors les fleurs de son jardin, et lui en ramenait de beaux bouquets.

Elle voit alors son sourire charmant, et surtout cajoleur, le même sourire d'Andrew, qui l'avait séduite alors.

Son fils lui ressemble, bien qu'il ait les cheveux et le petit nez de sa mère.

 

 

Il a grandi Gil, et il a commençé à s'occuper d'oeuvres de charité, c'est lors de l'une d'entre elles qu'il a rencontré ceux qui devinrent alors ses meilleurs amis, John, et Henry.

 

 

Elle se rappelle, ils venaient le chercher à la maison, et étaient toujours bien gentils avec elle.

Elle se rappelle, très tôt, Gil l'a aidé à faire ses courses, son ménage, le jardin, et même du bricolage dans la maison.

C'est avec John, et Henry, qu'ils ont réparé une partie de la toiture...

 

 

Ils avancent toujours, dépassant les maisons de ses voisins, et semblant regarder vers elle.

Elle se mit à trembler...

 

 

 

Elle se rappelle, Gil avec sa petite amie, Dorothée, elle était très gentille.

Ils ont rencontré leurs amies en même temps avec John et Henry, et ils vont danser ensemble.

Ils s'amusent beaucoup, tandis que Gil a commencé à travailler dans un garage, et attend d'ouvrir le sien.

Puis Dorothée s'est amourachée d'un autre jeune homme, et a signifié son congé à Gil.

Il fut triste, refusa les sorties avec ses amis.

 

 

Un jour John vint à la maison, dans un bel uniforme.

Il s'était engagé, c'était la guerre en europe, et il comptait bien s'y rendre afin d'y aider les alliés.

Henry y est parti depuis deux mois, déclarat il à Gil.

Gil, mon Gil décida alors de s'y rendre, de s'engager dans l'armée de notre pays.

 

 

Je m'en suis posée des questions se dit elle : mal d'amour, besoin de se sentir homme ?

 

 

Il lui a juste déclaré lors de son départ :

- Maman quand je reviens, ne t'inquiète pas, je fonde une famille, et je resterai toujours prêt de toi. Je serai toujours là pour toi.

 

 

 

Inéxorablement ils avançaient, tandis qu'elle, pensant ainsi échapper à la douloureuse évidence se présentant devant elle, reculait petit à petit...

Son corps criait non, son être criait non, son coeur s'emballait, les larmes roulèrent sur ses joues.

L'un d'entre eux, tenait ce qui ressemblait à un petit paquet plat, sur ses deux mains.

Elle commença à distinguer les trois couleurs du drapeau plié, bleu, rouge, blanc...

Elle distingua la médaille posée sur le drapeau.

Elle eut un sursaut.

Dignité, peur, effroi ?

 

 

- NNNNNOoooooonnnnnnnnnnn !

 

 

Son hurlement fit sortir ses voisins resté derrière leurs fenêtres, guettant ainsi de loin, la personne qui bénéficierait en cette journée, de la mauvaise nouvelle.

 

 

- NNNNNOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !

 

 

Elle s'écroula sur le sol.

 

 

 

J'ai écris ce texte un 4 juillet...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 17:17

 

 

Une fois n'est pas coutume...

Pour cette année j'ai décidé de me faire

un petit plaisir mensuel....

Ceux et celles qui me connaissent, connaissent aussi, entre beaucoup d'autres,

ma passion pour le thé.

Alors je me suis offert la thé box :

Celle ci est arrivée hier, mais vous vous en doutez bien, j'ai déjà succombé.

 

En voici les images :

 

 

Une fois n'est pas coutume...

 

Un très joli carton rose qui ferme avec un gros elastique en tissu.

Très joliment décoré à l'intérieur, je vous laisse voir :

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Un livret qui vous explique le contenu et l'histoire des thés présents.

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

 

Deux belles cartes postales

 

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Voici le contenu, couvercle intérieur de la boîte joliment décoré,

et dans l'ordre...

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Des petits macarons à la framboise.

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Les thés Daman "Amore" et "Paul et Virginie"

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Les thés Jamets Blanc, et Roïbos earl grey

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Les thés Jamets, fruits rouge, et T-ski

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Les teekampagne, Darjeeling bio

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Des boutons séchés de rose La divine, pour mettre dans son thé :)

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Des Teapigs, vert et peepermint, qui sentent super bon.

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Teapigs, super fruits, et darjeeling earl grey

 

Une fois n'est pas coutume...

 

Harney ans sons Classic, et...

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Harney and sons Tilleul et Assam

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Et pour finir, ce calisson géant où il y a de la mirabelle dedans :)

 

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

Un petit aperçu du livret...

 

Une fois n'est pas coutume...

 

 

 

J'ai déjà goûté le tilleul, une tuerie, et Amore, qui un régal, et bien sur accompagné de l'un des macarons à la frramboise...

Menfin, si vous aimez, je vous laisse le site :

http://lathebox.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 18:20



            mayan


Les cycles du temps fascinaient les mayas de la péninsule du yucatan.

Il y a 3000 ans les ancètres des mayas mirent au point l'un des calendriers les plus sophistiqués jamais inventé.

Selon eux, depuis les débuts de l'humanité 6 grandes périodes de 5125.36 ans chacune pouvaient être distinguées.

voici les dates de chacunes :

1) 28742 à 23616 avant J.C.
2) 23616 à 18490 avant J.C.
3) 18490 a 13365 avant J.C.
4) 13365 à 8240 avant J.C.
5) 8240 à 3114 avant J.C.
6) 3114 avant J.C. à 2012 après J.C.

Il faut 26000 années pour obtenir 5 périodes, ce qui correspond à une précession complète des équinoxes sur les 12 ères du zodiaque.

Il est frappant de constater que la cinquième période qui démarre en 8240 anant J.C. de notre ère coïncide avec ce que nous considérons comme le commencement du néolithique à la fin de l'âge de glace et le début de l'ère du cancer, et,  que 2012 correspond à la fin de la 6ème période et au début de l'ère du verseau.

En 2012 l'écliptique de notre système solaire s'alignera précisément avec celui de notre galaxie et au moment du solstice d'hiver le centre galactique, en sagittaire, sera aligné avec le soleil.

Les mayas croyaient que cet alignement allait ouvrir un "portail sidéral" vers l'au-delà et que tout les êtres passeraient à travers celui ci pour entrer dans une nouvelle phase d'évolution spirituelle.

C'est pourquoi cette date correspond à la fin de leur calendrier.

Beaucoup d'astrologues, quant à eux, pensent que cette date marquera la fin de l'ère du verseau.









Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 14:45

 

 

pizz.png

 

 

 

Aujourd'hui, une fois n'est pas coutume, en attendant mon rendez vous chez le carabin du jour, je sursis, comme une ou deux fois par ans, à manger une pizza...

Et oui, les pizzas, ce n'est pas mon fort, depuis que toute petite une personne m'avais dit, avec un fort accent ch'ti :
- Te minges cha tit ? In dirot un tarte avec heine régurgitation d'chu !

Autant vous dire alors que la pizza, ben heu..... C'est plutôt difficile 

 

Menfin, jour j, je décide alors de faire mon entrée dans une pizzéria connue il y a longtemps déjà.

Les décors qui ont changés me laissent perplexe....

En devanture nous trouvons une première porte, un mur de verre, une deuxième porte, re mur de verre, et troisième porte (on n'est jamais assez servis, ndlr) re mur de verre...

Et bien voila, comme tant d'autres avant et après moi, je me suis faîte avoir... 

Sur les trois portes deux sont des pièges, tendus allègrement à ceux qui essaieraient de les pousser 

 

Je trouve enfin la bonne entrée et attends après le placier, qui arrive et me propose la table, là, cachée dans un coin morbide, juste à coté de l'entrée des lieux autrefois déclamés d'aisance...

Heureusement pour moi, je suis à l'aise, même trop, dans mon corps, et donc je n'ai pas la place d'y entrer ne serait ce qu'une cuisse....

Mode baleine on ! 

 

Donc j'ai une belle et vraie place, à coté de la fenêtre avec vue sur la rue... et les rippeurs entrain d'oeuvrer à grand bruit 
 

La dame arrive, avenante et sympa, me dit qu'elle reviendra prendre ma commande en oubliant de me fournir... La carte 

 

Vous me direz, oui, oui Maryn tu m'as déjà fais le coup de Ya des matins !

cf : http://maryn.eklablog.com/c-est-arrive-un-a50778398

 

Ben disons que là c'est un midi, ok ?

 

Alors après avoir piqué la carte du voisin, je commande ;

- une petite tomate mozza
- une pizza pizzaiollo pate fine svp ?

Et voui, je déteste la pate épaisse, après avoir mangé une brique un jour à pizza hut....

Un tout petit machin de 10 cm de diamètre pour 4 de hauteur, pizza spongieuse trempée dans l'huile à souhait, beurkkk et re beurkkkkk, en bref, une horreur ! 


La tomate arrive de suite, 4 rondelles fines avec de la mozza comme je ne sais pas en couper d'aussi fines tranches, un magma d'huile d'olive au basilic, et l'inévitable feuille de salade, qu'au restau ils doivent tel le pq, prédécouper en feuilles, à moins qu'ils n'essuient les assiettes avec et qu'elles y restent collées...

 

Alors là me dis je vu l'épaisseur du truc, cela fait une tomate pour 4 voir 5 assiettes, et une boule de mozza pour 20....

Mode radine on  

 

On me laisse gentiment 40 minutes de pré digestion entre l'entrée et la pizza... J'attends...

 

Et, levez vous et applaudissez, majest heu non, pas vraiment, arrive la chose...

Cela fait à mon avis au moins 40 minutes qu'elle était.... Dans le four ! 

Et n'est plus vraiment rouge, mais plutôt carbonisée...

Du coup la pate est vraiment fine, si, si !

 

On me dépose vite fait l'objet du délit sur la table, et on me fuit du regard.... définitivement !  

 

Je suis quand même arrivée à manger le milieu, et même l'oeuf cuit dont on avait dissimulé le jaune trop cuit sous une épaisse couche d'herbes de provence...

Et je me suis tirée....

 

Menfin, je me répète, je n'aime pas les pizzas.... Et elles me le rendent bien  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 09:00

 

 

 

safe_image.jpg

 

 

Comme vous le savez, j'écris des nouvelles de temps en temps, or l'une d'entre elle participe à un concours...
Voici le lien : link
Alors si vous voulez bien voter pour elle, j'en serai très heureuse.
Merci à tous... 

 

 

 


Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 08:39

 

 

 

Jardin des fleurs 491

 

 

 

Un texte que j'ai écrit le 4 juillet 2011...

 

 

"Ils venaient juste de tourner au coin de la rue..."

 

 

Elle se rappelle, son histoire avec Andrew, le prof de français, lorsqu'elle était dans sa dernière année d'études.


Ils n'auraient pas dûs, mais il s'aimaient, du moins le croyait elle.


Elle est vite tombée enceinte, malgré la désapprobation croissante de ses parents envers Andrew.


Si elle croyait en leur avenir commun, eux n'y croyaient pas du tout.

 

 

Andrew avait 20 ans de plus qu'elle, ils fêtèrent son anniversaire à la fin du deuxième semestre.


Il devait partir en campement avec d'autres profs, lui avait il dit, juste pour se reposer un peu après l'année scolaire.


Lorsqu'il oublia de lui écrire, elle l'excusa.


Lorsqu'il oublia de rentrer à la date prévue, elle l'excusa, disant à qui voulait bien l'entendre, qu'il avait surement prolongé.

 

 

Lors de la nouvelle rentrée, elle alla dans son ancien établissement afin de le rencontrer, il avait surement plein de choses à lui raconter...


On lui appris qu'il avait changé d'établissement, et de lieu d'habitation, il habitait désormais à l'autre bout des états unis.


Plus jamais elle n'eut de ses nouvelles.

 

 

Et, que son père avait peut être, malgré ses nombreuses dénégations, raison.

Bien, qu'au fond d'elle même, elle l'attendait encore.

 

 

Sa chance, ses parents la protégèrent jusqu'à son accouchement.

Elle trouva rapidement un emploi, et pû se loger décemment dans une petite maison à côté de ses parents.

 

 

"Ils avançaient tout doucement..."

 

 

Lorsque Gil est né, il fut très rapidement doté de l'amour et de la tendresse de toute sa famille.


C'est un enfant joyeux, turbulent cependant, et, pas toujours obéissant.

Il aime grimper aux arbres, travaille moyen dans ses études, aimait aider son grand père au magasin.

 

 

Il fut comme désoeuvré lorsque son grand père prit sa retraite, mais passa encore beaucoup de temps avec lui, dans son jardin.

 

 

Gil est un charmant jeune homme, toujours souriant, facétieux.

 

 

Elle ne l'a vu pleurer que deux fois, lors du décès de chacun de ses grands parents.

 

 

C'est entre elle et son fils, une très belle histoire d'amour, d'affection, de tendresse. 


Ils s'adorent.

 

 

Elle se rappelle, lors des 6 ans de Gil lorsqu'il est monté pour la première fois sur un cheval.


Elle se rappelle de sa première dent de lait, de la petite souris.


Il est là, lui souriant, lui montrant fièrement la pièce de 50 cents que la souris avait déposé sous son oreiller.

 

 

"Ils avancent toujours..."

 

 

Elle frissonne.


Elle se souvient du jour où il a eut un accident avec son bolide.


Heureusement, plus de peur que de mal, le docteur avait juste platré sa jambe gauche.

 

 

Gil ses beaux cheveux bruns, ses mains remplies de cambouis, a choisi la mécanique où il excelle.

 

 

Elle se rappelle lorsqu'il est tombé amoureux de sa maîtresse d'école.


Il coupait alors les fleurs de son jardin, et lui en ramenait de beaux bouquets.

Elle voit alors son sourire charmant, et surtout cajoleur, le même sourire d'Andrew, qui l'avait séduite alors.


Son fils lui ressemble, bien qu'il ait les cheveux et le petit nez de sa mère.

 

 

Il a grandi Gil, et il a commençé à s'occuper d'oeuvres de charité, c'est lors de l'une d'entre elles qu'il a rencontré ceux qui devinrent alors ses meilleurs amis, John, et Henry.

 

 

Elle se rappelle, ils venaient le chercher à la maison, et étaient toujours bien gentils avec elle.


Elle se rappelle, très tôt, Gil l'a aidé à faire ses courses, son ménage, le jardin, et même du bricolage dans la maison.


C'est avec John, et Henry, qu'ils ont réparé une partie de la toiture...

 

 

"Ils avancent toujours, dépassant les maisons de ses voisins, et semblant regarder vers elle."


Elle se mit à trembler...

 

 

 

Elle se rappelle, Gil avec sa petite amie, Dorothée, elle était très gentille.


Ils ont rencontré leurs amies en même temps avec John et Henry, et ils vont danser ensemble.


Ils s'amusent beaucoup, tandis que Gil a commencé à travailler dans un garage, et attend d'ouvrir le sien.


Puis Dorothée s'est amourachée d'un autre jeune homme, et a signifié son congé à Gil.


Il fut triste, refusa les sorties avec ses amis.

 

 

Un jour John vint à la maison, dans un bel uniforme.


Il s'était engagé, c'était la guerre en europe, et il comptait bien s'y rendre afin d'y aider les alliés.


Henry y est parti depuis deux mois, déclarat il à Gil.


Gil, son Gil, décida alors de s'y rendre, de s'engager dans l'armée de notre pays.

 

 

Je m'en suis posée des questions se dit elle : mal d'amour, besoin de se sentir homme ?

 

 

Il lui a juste déclaré lors de son départ :


- Maman quand je reviens, ne t'inquiète pas, je fonde une famille, et je resterai toujours prêt de toi. Je serai toujours là pour toi.

 

 

 

"Inéxorablement ils avançaient, tandis qu'elle, pensant ainsi échapper à la douloureuse évidence se présentant devant elle, reculait petit à petit..."

 


Son corps criait non, son être criait non, son coeur s'emballait, les larmes roulèrent sur ses joues.


L'un d'entre eux, tenait ce qui ressemblait à un petit paquet plat, sur ses deux mains.


Elle commença à distinguer les trois couleurs du drapeau plié, bleu, rouge, blanc...


Elle distingua la médaille posée sur le drapeau.


Elle eut un sursaut.


Dignité, peur, effroi ?

 

 

- NNNNNOoooooonnnnnnnnnnn !

 

 

Son hurlement fit sortir ses voisins restés derrière leurs fenêtres, guettant ainsi de loin, la personne qui bénéficierait en cette journée, de la mauvaise nouvelle.

 

 

- NNNNNOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN !

 

 

Elle s'écroula sur le sol.

 

 

 

yopl.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 14:11

Quelques roses pour le week end...

 

Bagatelle-25-mai-110.JPG

 

Bagatelle-25-mai-114.JPG

 

Bagatelle-25-mai-119.JPG

 

Bagatelle-25-mai-122.JPG

 

Bagatelle-25-mai-130.JPG

 

Bagatelle-25-mai-134.JPG

 

Bagatelle-25-mai-136.JPG

 

Bagatelle-25-mai-137.JPG

 

Bagatelle-25-mai-144.JPG

 

Bagatelle-25-mai-147.JPG

 

Bagatelle-25-mai-149.JPG

 

Bagatelle-25-mai-154.JPG

 

Bagatelle-25-mai-260.JPG

 

Bagatelle-25-mai-265.JPG

 

Bagatelle-25-mai-275.JPG

 

Bagatelle-25-mai-367.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article