Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aladiah
  •   le blog aladiah
  • : Un cartoscope journalier, des chroniques, des symboles, Enfin un bon morceau de vie... un partage de mes savoirs, de ma cuisine, de mes livres, de mon amour des animaux et de beaucoup d'autres choses encore...
  • Contact

Mon nouveau blog : http://maryn.eklablog.com/

C'est mon tarot préféré, celui qui répond le mieux :

 

http://maryn.eklablog.com/

Recherche

Sur Facebook

Sur Facebook



 

 

 

 

Le cartoscope de Maryn

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez maryn sur Hellocoton

...Combien êtes vous

En temps réel :)

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 08:33

 

 

stickman-fat-md.png

 

 

 

 

 

Et oui, je ne mettrai aucune majuscules au nom d'une personne qui pour moi n'a rien de majestueux....
Pour en revenir à la proposition de ce monsieur, il vous faut pour certains d'entre vous, vous replonger en 1936...

 
La voici :

 
Dans un livre à paraître, « Lettre ouverte au futur président », le nutritionniste au régime controversé, propose d’instaurer une option "Poids d'équilibre" au bac permettant aux élèves de gagner des points s’ils n’ont pas grossi au cours de leurs deux dernières années de lycée.  

Je vais donc sur des blogs, pour voir le réactionnel, et voila que je tombe sur celui ci :

 
Pensées de rondes 

 

Donc voici ma réponse dont je vous fait part :

Je te lis, et j'ai envie de pleurer, tellement je me reconnais moi dans cette fuite de moi même qui m'a fait devenir selon ma propre mère un bonhomme, ou plutôt bonne femme Michelin...


Combien de gros cachent leurs souffrances, sous un amas de kilos disgracieux, entrepris justement avec le réconfort qu'apporte par exemple une bonne religieuse (au café pour moi, ndlr).


Combien de gros s'aiment ????


Je ne le sais pas, mais si on tombe sous les 12%, cela me parait bien juste.


Et oui, ça fait vendre, vendre des régimes tout aussi inefficaces les uns que les autres, certes, mais qui rapportent tout d'abord beaucoup d'argent aux créateurs de ceux ci, et aux médias, en charge de "taper" sur le gros.

J'en ai fait des régimes, tout en commençant par le fameux régime maillot, qui m'a tout simplement, après son arrêt, fait passer du bikini au une pièce sur la plage...


J'ai dû en essayer une trentaine, tous aussi sévéres et frustrant les uns que les autres.


Et oui, comble de tout, je suis diabétique, et aux différents médecins, dont l'un bien plus gros que moi, de m'administrer des diététiciennes, et les régimes qui vont avec !


Le premier prescrit par une diététicienne dans les années 80, me demandait de manger du homard, de la langouste, du crabe... et des haricots verts à chaque repas...


Je n'avais pas les moyens de manger ce genre de crustacés, donc j'ai fais l'impasse dessus, et pour les haricots verts, j'en suis dégoutée à vie...

Menfin, que suis je devenue, 30 ans après et 32 régimes plus tard ?


J'ai pris 28 kilos en plus, et... je ne m'aime toujours pas.


Pour moi si ma vie privée est parfois difficile, c'est effectivement de la faute de ce lourd fardeau, comment après la vison cauchemardesque que leur en imposent les médias, un homme peut il s'intéresser à une femme qui possède des hanches certes, mais aussi un coeur ?


Effectivement, mon coeur est meurtri, mon trop plein d'affection se heurte bien souvent à un mur de glace.


Bien souvent on me jauge sur mes kilos du premier regard, et l'on me juge :

- elle mange trop, elle bouffe comme une vache !


Alors que bien souvent, je mange mois que certaines personnes de mon entourage.


Certes, me diriez vous, il y a mes ancêtres...


Mais c'était dans le temps...

Je me rappelle ma grand mère qui me forçait à manger en me disant :

- Il vaut mieux faire envie que de faire pitié !

Le problème, c'est qu'à force de vouloir faire envie, je fais pitié.


Dans le regard désobligeant des médias, des couturiers, des passants dans la rue, des personnes croisées jour après jour.

Et voila que dans mon travail aussi, cela ne passait pas...


Être gros, bien des personnes pensent qu'on le recherche, et pourtant.

Pour moi, j'ai caché ainsi un corps à la vue de tous, ne pas plaire, ne pas susciter de regards amoureux, était alors assurer ma survie.

Maintenant, je guéris certes, mais ce corps je l'ai toujours en dégout, et pourtant, j'ai tant besoin d'amour, de respect, et de franches attentions.

Et voila où j'en suis, certes je n'ais pas maigris, je hais tout autant ce corps, et j'attend ma prochaine hypoglycémie en me demandant si cela vaut la peine de me re-sucrer...


Je me rappelle cette phrase du dr Olivenstein :

- Il n'y a pas de drogués heureux...

Je la reprendrai ainsi :

- Il n'y a pas de gros heureux !

Quand au "dr" Dukan, il surfe sur la vague, et tant que ça lui rapporte du fric, il continuera...

Perso je n'ai pas acheté, et n'achèterai pas ses livres...

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 17:06

 

 

Chris-montsouris-002.JPG

 

 

 

Il est des jours où vous réussissez dans ce que vous aimez faire...
Des jours, où même lorsque l'on sait que l'on n'est pas investit d'une mission, et où l'on fait certaines choses avec beaucoup de respect et d'humilité, on est touché par ce qui est, ce qui arrive.
Ce jour là, l'une de mes élèves, Indis, voulait progresser dans ses ressentis.
Ce jour là, je la sentait prête.
Nous avons donc passé un week end, plein de ressentis, d'amour, et de lumière...

Voila ce qu'elle en dit :

 



Quand on ouvre en grand la porte des arts divinatoires, qu’on laisse aller son intuition, notre destin ne nous fait plus peur. Cela a été le cas pour moi.

Après un excellent restaurant qui a été une vraie découverte, nous voilà parties…

Je pensais faire une simple visite dans l’église de la Madeleine à Paris. Il faut dire que lorsque j’ai vu la photo de l’autel qu’avait prise auparavant Maryn pour son cartoscope, j’avais été très attirée.
A peine la porte de l’église franchie, je ressentais de la chaleur sur mes mains, une douleur au creux de celles-ci s’intensifiait.

C’est grâce à une médaille avec un ange gardien que la douleur disparu, et là je vis apparaître en transparence un ange de très grande taille volant jusqu’à moi puis il disparu.

J’étais débout au fond de l’église et laissait aller mes sensations.
Debout j’étais étonnée de sentir mon corps bouger d’avant en arrière, un balancement intensif se produisait.
Maryn accompagnait mes interrogations par son savoir, je réussis alors à voir mon ange gardien qui s’était matérialisé. Je le sentais puis le vis en transparence…c’est son énergie qui me faisait me balancer.
Un dialogue interne se produisit.

Tout en observant l’intérieur de l’église, je vis une lumière bleu au plafond, un bout de ciel, toujours sous les conseils de Maryn, je me laissais aller…j’ai eu la chance de dialoguer avec des proches décédés, même avec l’animal de mon enfance.

La musique jouée me rentrait dans le corps, les vibrations de l’orgue étaient intenses.

C’est au moment de l’Avé Maria que j’ai vu une foule de personnes en transparence avec de longues aubes de couleurs claires, traverser l’allée centrale, s’asseoir sur les chaises,
Certains entouraient des personnes présentes et m’entouraient. Je n’avais pas peur, tout ceci m’inspirait de la douceur.

En passent dans les allées, regardant les statues, celles-ci me regardaient, me souriant en me tendant les bras. J’étais accueillie dans le monde du divin.
Des chérubins volaient autour de moi en riant.
Cette porte ouverte vers ce monde était magnifique.

Le soir croyez moi j’étais épuisée, à peine, la méditation commencée avec Maryn, je me suis endormie.
Enfin pas tout à fait, ce n’est que lorsque Maryn me parla en pleine nuit que je m’aperçu que je venais de faire un voyage astral.
J’avais été invité par Maryn et un ami à les rejoindre dans l’astral pour aider une amie commune.
Je me souvenais de peu de choses, juste que je ne savais pas si je dormais, j’avais eu la sensation de partir et de revenir fréquemment.
Je ressentais de l’agressivité, mal au ventre et j’étais complètement désorientée.
Le souvenir d’avoir été 3 personnes en rond assis en tailleur et récitant une prière était la seule image qui me revenait. Je finis ensuite ma nuit.

Le lendemain, nous sommes allées à la chapelle de la médaille miraculeuse
Maryn m’annonce qu’ici on trouvera toujours quelqu’un pour nous accueillir.
Ce fut le cas, à peine entrée, je fus émerveillée par la beauté du lieu.
Je sentis immédiatement des picotements sur le front.
Mon avancée dans la chapelle me conduisit à un tableau avec des anges dont l’un ressemblait étrangement à celui qui m’accompagne depuis la veille.
Quelques balancements me firent comprendre qu’il était avec moi à ce moment là.
Devant l’autel c’est une immense lumière qui se précipite sur moi, c’est magnifique. Les personnages des peintures me font signes.
Ils m’expliquent même que je dois prendre une clef et ouvrir le coffre sur l’autel, une seconde lumière m’apparaît.
Je me sentais  vraiment très bien dans cette chapelle.

C’est dans la boutique de souvenirs qu’une évidence est apparue.
En effet, Maryn me conseilla vivement de me procurer un chapelet et je sus instantanément pourquoi.
On me souffla que je devais le porter lors de mes soins.
Après avoir fait bénir nos petits souvenirs nous revoilà chez Maryn pour mon apprentissage.

Après toute cette ouverture divine, je replongeais dans de magnifiques livres.
Certains me permettant de ressentir des formes dans l’espace, d’autres des couleurs méconnues.

J’exerce également mon magnétisme avec l’aide de mon pendule qui me permet de cibler les solutions de soins propre à chaque personne.
J’ai même pu soigner Maryn qui avait une douleur au coude ce jour là, mais l’épuisement me gagna.


Voilà mon merveilleux week-end avec une personne généreuse qui est Maryn.

Elle m’a aidé à ouvrir les portes au bon moment.
Je cherchais une légitimité pour exercer mon magnétisme sur les personnes, je l’ai amplement trouvé dans ces lieux divins.
Je sais maintenant comment je veux aider les gens, mettre en place une pratique qui les aide pleinement.

Merci Maryn !"

 

Je te remercie encore de m'avoir permis de t'aider à progresser... Maryn.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 16:36

 

 

hugh-grant-20051207-88828.jpg

 

 

Vous allez rire, mais aujourd'hui, en regardant les feux de l'amour, ce qui est loin d'être mon habitude, je me suis mise à penser combien il est bizarre parfois que nos consultations ressemblent légèrement aux Feux de l'amour, enfin bref, si légèrement.


Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu'ils ne supporteraient pas que leurs illusions se détruisent.

Ils demandent donc à la voyance de confirmer leurs utopies, croyant que leur destinée doit ressembler traits pour traits à un feuilleton américain tel que "Les Feux de l'amour"

La vie, bien souvent ne ressemble pas traits pour traits à un scénario improvisé par CBS ou toute autre compagnie de télévision.

Non ! Non !

Nous sommes dans la réalité !

Nous ne sommes pas des acteurs mais tout simplement sommes nous dans notre vie et non la télévision.

Dans la vie réelle , il n'y a pas Victor Newman mais Le chef de service, vous savez celui qui a les dents longues...


Ni Jack Abott mais Son concurrent, un peu mièvre certes, mais bien trop effacé

Il n'y a pas de Nicky mais La secrétaire, dont il se dit qu'elle se fait le patron...

Il n'y a pas Jill Abott mais Cette sal.... de Martine, tu sais celle qui dit du mal derrière notre dos...

Voilà à quoi ressemble notre triste réalité...

"Note chef de service" ne nous trouvera que dans 0,0003 % des cas à son gout et encore pour certains d'entre vous caché sous le bureau ou planqué dans l'armoire !

Si ! si !

Les Jill Abott, les Jack et les Nicky ne courent pas les rues !


Non, non !

 

Dans le métro , rappelez vous bien , on vous pousse à l'intérieur quand vous devez sortir, on vous jette la porte dans la figure et au restaurant, coutume bien francaise, on fait part à deux.
Ceci dit,  quand à la boulangère, elle vous fait la gueule, en vous jetant la monnaie sur le comptoir...


Bien souvent le Prince charmant se cache sous les traits d'un homme avachi sur le canapé, une bouteille de bière dans la main droite, une part de pizza sur les genoux, et la zapette dans la main gauche en train de hurler :


- Ribéri !

Alos que c'est Benzama qui est en train de marquer!

Enfin bref,

Vous avez devant vous un grand sportif, footeux de préférence à la télévision, bien sur, comme les trois quarts...


Qui pense voir sa virilité s'exprimer en s'imaginant mélé à la mélée sur un terrain de rugby boueux et glissant, mais qui crie t'elle une femme éffarouchée à la simple vue d'une araignée,  lorsqu'on lui demande de laver une assiette sale ou de changer le bébé.

Enfin bref, mesdames, vous vous en voulez certes d'être passées directement des cases Grimm et Perrrault, à celles bien sirupeuses, mièvres, et miélleuses des Harlequins télévisés que vous balancent joyeusement les américains en mal d'hamburger frites.

Et pourtant, vous voilà a votre tour avachies sur votre canapé , un paquet de kleenex à portée de la main en train de pleurer lorsque Hugh Grant rejette vaillement Julia Roberts dans Coup de foudre à Notting Hill.

Vous voilà en joie pour certaines d'entre vous et en train de vous attendrir par procuration sur le bébé de Beyoncé toujours le paquet kleenex à la main !

Alors imaginez vous lorsque le prince charmant sorti de son canapé et de son match de foot, vient vous inviter au restaurant,

 

Vous sentez vous telle Meg Ryan dans "Quand Harry rencontre Sally",  lors du café,  et vous retrouvez vous telle la soeur ainée de Cendrillon, quand lors de l'addition, le Prince vous déclame :

-  On fait part à deux ?


Et oui, la voilà la triste réalité, Votre Hugh Grant est un radin !

La crise lui pése sur les épaules et tout compte fait la télévision, la pizza et la bière , c'est moins cher... pour lui !

Et voilà comment d'un coup d'un seul, alors que votre coeur se souvient de ce café mémorable pris sur la terrasse de L'Empire State Building, et oui, c'est comme cela que vous l'imaginiez, tout à votre rêve éveillée certes, mais pas trop...
votre cerveau en redescend ses 102 étages à toute blinde!

Et oui !

Car bien souvent, trop souvent même, on se sent au sous sol car pour certains de nos concitoyens  nous sommes les concurrentes directes de leurs voitures.

Donc, au garage !

Ceci dit, trêve d'humour et de plaisanterie, dès fois, et oui il parait même que parfois, on peut tomber sur une "perle" rare, et oui rare...

Si, si, mais il y a peu de chances que ce ne soit Hugh Grant, et croyez moi, j'en suis sincèrement désolée.

Mais dans tout homme, si l'on creuse bien, on peut, peut être, trouver cette perle...

Alors avant de rêver de ce charmant Hugh, qui soit dit en passant passe très facilement d'une femme à l'autre, et si l'on creusait d'avantage chez "Jean Pierre".

Bien à vous.

Mikaël et Maryn.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 13:06

 

 

2012-New-Year

 

 

 

Mon amie et écrivaine Marie Barrillon a pour habitude de mettre cette liste au nouvel an, je me suis donc pliée à la l'exercice...


Ci dessous mes résolutions pour 2012 :

 

7 choses que vous faites bien :


- les photos de paysages
- les repas
- procrastiner
- donner de l'affection
- entrer en contact
- m'occuper des chats
- m'effacer

7 choses que vous ne pouvez pas/n'aimez pas/ne savez pas faire :


- maigrir
- m'auto stresser
- le ménage et la vaisselle, grrrrr, je me sens exploitée là
- être hypocrite
- donner de moi une image qui n'est pas moi
- être trop gentille (trop bon, trop ...)
- l'agressivité gratuite des parisiens dans la rue, le métro, etc...

7 choses que vous ne voulez plus  :

- les conflits, l'agressivité
- manquer d'affection
- manquer d'argent
- le président actuel
- la misère autour de moi, les gens qui dorment dehors, les travailleurs pauvres
- la "crise" qui arrange surtout les gouvernements
- que l'on me mène en bateau

7 choses que vous dites souvent :

- trop bonne, trop co....
- et merde !!!!
- suis je belle en ce miroir ? heu non !
- il faut que je déménage
- que c'est beau, j'adore cette lumière
- oh non, encore....
- j'aime pas quand il fait sombre
- je manque de peps


7 choses que vous désirez, vraiment :

- Je veux récupérer du peps, de la santé,
- Il me faut d'avantage de sous pour déménager
- écrire d'avantage, faire d'avantage de photos
- ne plus supporter le poids de certains inconvénients obligatoires pour moi
- de la lumière
- un zhom plein d'humour, de prévenance, de tendresse
- oser lui dire que je l'aime


7 choses que vous pourriez commencer par faire :

- lire au moins un livre par mois
- refaire mon CV et chercher un meilleur job, alimentaire of course
- me lever moins tard
- ne plus remettre à demain ce que je peux faire immédiatement
- lui dire...
- des photos, même en hiver...
- écrire

7 endroits que vous voulez visiter :

- Le musée Guimet, encore
- Revoir la veuve joyeuse à l'opéra Garnier
- L'arbre de noël du Rockfeller center
- La grande muraille de chine
- L'ïle de Ré
- Brocéliande toujours
- Paris encore

Sinon finalement, il reste quoi de vraiment possible ? :

- La photographie et l'écriture
- Rester moi même, honnête et franche, que ça plaise ou non...
- Continuer à apprendre, dans l'éso, et progresser
- Aller boire un pot de temps en temps avec des personnes que j'apprécie
- entretenir des relations privilégiées avec des personnes que j'estime particulièrement
- voter positif pour faire virer le négatif
- faire mes dextros et mes insulines régulièrement

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 21:24

 

 

mmaarks.jpg

 

 

 

Certains d'entre vous le savent déjà, je voue une grande passion à la Grande Bretagne, à Londres, pour Marks, prononcer MAAAAks, et pour Hamleys, mais pour celui là des enfants sont nécessaires...

 

Toujours est il que je fus très fortement déçue, lorsque ce nigaud de nouveau patron, décida en 2001 de fermer les magasins implantés sur notre territoire, en France, Le pays qui a fournit, il y a déjà 946 ans un illustre roi, nommé Guillaume, ce qui se dit William chez nos chers amis d'outre manche..

 

Oui, William, cela vous dit quelque chose, hein, à tous ceux qui ont séchés leurs cours d'histoire ?

 

Pour l'anecdote, il s'est battu Guillaume, pour reconquérir le trône qui lui avait été jadis promit par Edouard le confesseur, roi d'angleterre, qui était l'époux de Edith de Wessex....

 

Voyez comme l'histoire se rappelle, le fils Edward d'Elyzabeth II, et son épouse Sophie, ont et promus Duc et Duchesse de Wessex...

 

Menfin, nous nous égarons là....

 

Donc le patron en 2001 décide de frustrer définitivement, les anglophiles, qui comme moi, se doivent donc depuis 10 longues années de traverser la manche, afin de nous rendre illico à Oxford Street...

 

Et cette année, en avril, un mince petit filet reteint toute mon attention...

 

- Marks and Spencer a l'intention de se réimplanter en France, notamment à Paris, sur les champs Elysées...

 

Ma voisine m'en veut encore, elle a crut qu'il y avait le feu, et elle est sortie très vite des chez elle, en robe de chambre, bigoudis sur la tête, mais avec son sac à main, avant de re-rentrer bredouille, il n'y avait pas le feu...

Juste un giga OOOUUUUUFFFFFFF de soulagement de ma modeste personne.

 

Yessss, à moi les biscuits sans sucre et sans gras, à moi un choix maximal de thés, à moi le chocolat qui pétille, à moi les rillettes de thon sans colorant ni conservateur, à moi les chips au vinaigre, à moi les dips, à moi le Cheddar numéro 6 (1 étant le moins affiné, et 7 le plus affiné), à moi les eaux de toilettes, les crèmes, les bains au lilas, les chaussons délirants, la classe anglaise, ouf, ouf, ouf !!!!!!

 

Les fringues que j'aime, les couleurs que j'aime, menfin, tout quoi !!!!

 

Nous avions bien Old England, mais ce n'est pas encore la même chose. Pour l'after shave ça va, mais pour les chips au vinaigre, c'est pas vraiment ça.

 

Et fini, plus besoin de traverser le tunnel...

 

Oh joie...

 

Je comptais les mois, avril, mai, juin, juillet août, septembre, octobre...

J'allais en repérage sur les champs, je surveillais la rapidité d'excution des travaux, telle une abeille trouvant sa ruche inactive.

Novembre, je me rendais sur tous les sites internet, et vis que l'ouverture au public était prévue le 24, enfin cela arrivait...

 

Le 24, je suis restée chez moi, je n'aime pas la foule, les jours suivants aussi.

J'envoyais mon fils en éclaireur, et il me rendi compte d'une première queue d'une heure et demie dehors, et d'une deuxième queue de presque autant pour arriver au coté nourriture...

 

Je patientais donc, et aujourd'hui 5 décembre, je décidais fermement de pénétrer coûte que coûte dans l'antre magique...

 

Il y a si, si, encore deux queues, mais bien plus rapides celles là.

 

Les vigiles sont très sympathiques et souriants, ce qui fait que l'attente se fait dans une ambiance bon enfant, et n'est pas du tout stressante, merci à eux...

 

Enfin arrive mon tour, je pénétre...

 

Mes yeux pleurent presque tout seuls, je retrouve mes fringues, mon ambiance, je me retrouve dans ce que j'apprécie particulièrement.

 

Je crrraaaaaaqqqqqqqqquuuuuuuuuuueeeeeeeeeeeeeeeee  !!!

 

Top génial !

 

Mais il n'y a que ça ??????

 

Je dirais 3 fois 30 mètres carrés....

 

Bouh c'est tout petit, et seule la femme à droit à un choix très limité, dit à la mode parisienne, ou elle n'a pas intérêt à manger un deuxième grain de raisin au dessert, sous peine de ne rentrer dans aucune fringue...

 

Mais pourquoi, pourquoi les responsables de boutiques de fringues en France sont tant racistes avec les personnes de forte taille ???

 

C'est dingue, ce pays n'habille que 70% de la population, le reste, on fait comme si il n'éxistait pas...

 

Et pourtant, désolée messieurs les créateurs, une femme est une femme, même si cela choque certains d'entre vous, elle possède des fesses, des seins, et même des hanches, si si !

 

Ne soyez pas si surpris, vous devez en croiser de temps en temps, il vous suffit d'arrêter l'autosuffisance, et de porter le regard là, vous savez, au delà de votre être...

 

Je cherchais alors le rayon crèmes, savons, parfums, vous savez, toutes ces jolies petites choses bien parfumées dont les anglais sont les champions de fabrication...

Pas de rayon crèmes et cosmétiques, non, non 

 

Bref, déception, pas grand chose à ma taille, pas de crèmes parfumées à la rose ou au lilas, je décide donc, afin de combler le manque de passer à la nourriture, il faut bien compenser !

 

ET là, RE- DECEPTION, déception magistrale, grandiose, énorme !!!!!

 

Beurk, beurk, beurk !!!!

 

Un boyau de 3 mètres de long sert de food, et vraiment pas grand chose à y découvrir...

 

Hormis un bataillon de plats préparés servant surtout à alimenter les cadres dynamiques de l'avenue, et quelques sandwiches épars, rien, nada, que nenni !!!!

 

Vous y trouverez quelques pains certes, mais pas plus de 7 sortes, une seule sorte de thé, pas de biscuits, pas de dips, pas de chips au vinaigre, pas de chocolat pétillant, pas de limonade au sureau, pas de miettes de thon, un leicester 3 sans autre choix, rien, rien...

 

C'est waterloo morne plaine...

 

La déception fut vraiment très grande, une tempète dans un verre d'eau, des effets de manches bouffantes, queue dalle !

 

Heureusement que les caissiers sont sympathiques eux aussi, car ils doivent en avoir de la patience devant la mauvaise surprise affichée du tout un chacun.

 

On me dit alors : On va bientôt (sic !) ouvrir pour la nourriture dans le XV ème...

 

Moi je me dis : c'est ça Alfred, et c'est pas pour du vent que je vais traverser tout Paris !

 

Et je vous le dis, il comptent ouvrir des espaces rive gauche, pour la rive droite on peut aller se rhabiller, on doit être pestiférés...

 

Moralité : SI VOUS VOULEZ VRAIMENT VOUS RENDRE CHEZ "MARKS AND SPENCER", ALLEZ A LONDRES.

SUR PARIS C'EST "MIETTES DE MARKS AND SPENCER" !

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 09:57

 

 

Tellement_couv_2.jpg

 

 

 

Une fois n'est pas coutume.....

 

Il s'agit de mon fils et de son premier opus, Tellement...

 

Je vous poste ci dessous le résumé :

 

"Victor est mort le jour de ses cinquante ans; bon anniversaire ! Revenant à chaque instant sur sa pierre tombale, il y achève ce qui lui reste d’existence en considérations blafardes sur sa vie d’antan. Impossible, hors de question ! Ce n’est pas ce qu’il fera de sa mort. Il est temps de bouger, et si possible très loin.

Road-trip post-mortem au Canada, Tellement narre les mornes aventures picaresques de Victor Triste. On y découvre, en vrac, une strip-teaseuse d’un mètre pas-grand-chose, un sans-abri qui n’aime pas les spaghettis, une pale copie du Docteur Gang, un pseudo-boxeur trop habitué aux fast-foods, et une scène de Retour vers le futur III. En définitive, il se peut aussi que l’on y retrouve « la fille ». Mais cela n’est pas sûr, et c’est peut-être une autre histoire."

 

Voila, non que je considère que mon fils soit un génie, et malgré l'impact que cela porte sur mes chevilles, je le sais malgré tout ...
Toujours est il qu'Anthony écrit de magnifiques phrasés, manie la langue française avec beaucoup de dextérité, et surtout avec une belle pointe d'humour caustique à souhait.

 

Ce livre devrait donc  intéresser tous les fans d'aventure, d'ésotérisme, et de très beaux phrasés parsemés d'une pointe d'humour surprenante et cependant réellement hilarante...

 

Voici le lien pour le commander :


Tellement

 

Faîtes vous plaisir, vous aurez droit à une belle dédicace...

 

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 14:57

 

 

jack-o-lantern1-

 

 

 

 

La légende de "avare Jack"

Les gens ont célébré Jack-o'-lantern à  Halloween depuis des siècles.

La pratique est originaire du mythe irlandais d'un homme surnommé "Jack l'Avare".

Selon l'histoire, avare Jack invité le diable pour boire un verre avec lui.

Fidèle à son nom, avare Jack ne veut pas payer pour sa boisson, donc il a convaincu le diable pour qu'il se transforme en une pièce que lui même pourrait utiliser pour acheter leurs boissons.

Une fois que le diable l'a fait, Jack a décidé de garder l'argent et le mettre dans sa poche à côté d'une croix d'argent, ce qui a empêché le diable de se changer de nouveau dans sa forme originale.

Jack fini par libérer le diable, sous la condition qu'il ne ferait pas de peine à Jack pendant un an et que, si Jack devait mourir, il ne réclamerait pas son âme.

L'année suivante, Jack a à nouveau trompé le diable en grimpant dans un arbre pour ramasser un morceau de pomme.

Alors qu'il était dans l'arbre, Jack a sculpté un signe de croix dans l'écorce de l'arbre de sorte que le diable ne puisse pas descendre. 

Jusqu'à ce que le diable lui promette de ne pas le déranger pendant dix ans de plus.

Peu de temps après, Jack est mort.

Selon la légende, vu son passé, il ne pouvait être accueilli dans le ciel.

Le Diable, fut bouleversé par l'affaire.

Jack avait joué contre lui et il a décidé de garder sa parole de ne pas réclamer son âme, et qu'il n'enverrait pas Jack en enfer.

Il a envoyé Jack dans la nuit sombre avec seulement un charbon ardent pour éclairer son chemin.

Jack a mis le charbon dans un navet sculpté et a erré avec sur la Terre depuis ce temps.

Les Irlandais ont commencé à se référer à cette silhouette fantomatique comme «Jack de la lanterne», et puis, tout simplement «Jack O'Lantern».

En Irlande et en Ecosse, les gens ont commencé à faire leurs propres versions de lanternes de Jack en taillant des visages effrayants dans les navets ou pommes de terre et de les placer dans des fenêtres ou des portes  voir à proximité pour faire fuir Jack Avare et autres esprits errants.

En Angleterre, de grosses betteraves sont utilisés.

Les immigrants de ces pays ont apporté la tradition Jack O'Lantern avec eux quand ils sont venus aux états unis.

Ils ont vite constaté que les citrouilles, un fruit originaire d'Amérique, rendent parfait Jack-o'-lanternes.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 07:43






Choisie entre toutes les delphiennes pour la pureté de ses moeurs, indépendamment de son âge, la pythie, dont le nom rappelle celui de python, le dragon devin, fille de la terre, devenait "l'épouse de dieu" à partir du moment où elle était désignée comme prophéteuse, et elle lui devait une chasteté absolue.


Elle vivait recluse dans l'enceinte du téménos et devenait l'instrument vivant, mais passif, d'un dieu révélateur.


Selon le témoignage de Plutarque, prêtre à Delphes pendant 40 ans "elle n'apporte avec elle, en descendant dans le souterrain prophétique, aucune parcelle d'art, de connaissance ou de talent. L'inexpérience et l'ignorance de la pythie sont à peu près totales et c'est vraiment avec une âme vierge qu'elle s'approche de dieu"...


Il semblerait selon Diodore de Sicile, qu'au départ "les oracles étaient rendus par de jeunes vierges à cause de leur pureté physique et leur parenté avec Artémis".


Mais un consultant thélassien, foudroyé d'amour pour la jeune pythie, l'enleva et la viola.


Les delphiens à la suite du scandale, décrétèrent que désormais la prophétesse ne serait plus une vierge mais une femme agée de plus de cinquante ans : elle porte cependant des vêtements de jeune fille, comme pour rappeler le souvenir de l'ancienne prophétesse.


Elles entraient en transe, pour transmettre la volonté de dieu, sans garder, par la suite, aucun souvenir de leur prestation.


à l'époque de la plus grande réputation de l'oracle, il y avait jusqu'à trois pythies : deux officiantes et une suppléante.


Du temps de Plutarque, une seule suffisait pour les rares visiteurs.







Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 09:24

 

 

  funphone.jpg 

 

 

- Bonjour, tu vas bien ?

- Atta, je me gare.

- Tu as une nouvelle voiture ?

- Oui, une voiture rouge, une monoplace !

- Dis moi, tu es toujours avec Angèle ? 

- Ben non, elle ne veux plus se marier, je suis avec Stéphanie maintemant.

- Elle est gentille ?

- Oui très, en plus elle partage avec moi tout ce qu'elle aime. L'autre jour c'était ses bonbons préférés.

- Comment elle est ?

- Oh, elle est à ma taille, blonde avec de beaux yeux bleus, et de longs cheveux blonds.

- Tu l'as rencontrée où ?

- Elle est chez Mme François.

- Tu en as de la chance. Je te passais ce coup de téléphone, parce qu'en fait j'aimerai bien fréquenter Angèle. Cela ne te pose pas de problèmes ?

- Ben non, comme on n'est plus ensemble. De toutes façons je ne l'aime plus.

- Je me suis mangé un bon steack frites, et toi ?

- Ben moi c'était saucisses purée.

- Et comme dessert ?

- Des fraises à la chantilly ! 

- Tiens, moi aussi.

- J'ai mangé chez ma mère, et toi ?

- Bah, à la cantine.

- Au fait, j'ai découvert un nouveau jeu...

- C'est quoi ?

- Un genre de monopoly, comme dirait ma soeur.

- Ahhhhh... Attends je surveille ma voiture, je l'ai garée juste derrière un scout.

- Il est sympa le scout ?

- Un peu grand, mais ça va.

- Qu'est ce que tu fais aujourd'hui ?

- Je vais faire un tennis avec ma mère, et toi ?

- Je sors, je vais me promener

- Seul ?

- Ben non, avec ma soeur.

- Et, que fais tu demain ?

- Ben demain on doit cocher des catalogues de jouets, tu sais c'est bientôt noël !

- Ben dans 3 mois il parait..

- Je suis vachement impatient, j'adore cette période... 

- Vivement lundi !

- Tu reviens ?

- Ben oui, je suis guéri !

- Génial, on va se retrouver. On prendra ensemble la pause de 10 heures ?

- Je te préviens, c'est moi qui squatte les aristochats !

- Au revoir Lulu

- à lundi Charlie

-- Bisousssssssssss

 

 

 

voiture-rouge.jpeg

 

 

 

Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 18:33




Je ne sais ce qu'ont les personnes dans la rue ou le métro, mais cela fait deux fois en moins d'une semaine que je me fait, sans raison aucune, traiter de "grosse vache"...
Ceci m'avait inspiré il fut un temps, cet écrit que je vous livre aujourd'hui :

La grosse vache


j'ai été une petite fille, comme nous toutes...
une seule différence, c'est que toute ma jeunesse, j'ai entendu :
-tu n'es qu'une grosse vache, une bonne à rien, une moins que rien, tu vas rater toute ta vie, tu n'es bonne qu'à garder les vaches... et j'en passe....
en revenant cet après midi de la radio, cela m'a traversé l'esprit....
alors que je suis petite, et ronde et pas toujours gatée par dame nature :
- j'ai un travail et ce depuis plus de 30 ans
- j'ai eu un fils, et j'en ai adopté un autre de coeur
- j'ai une passion dévorante
- je suis passée à la télé, 6 fois 3 sur la 2 notamment, 1 sur la 3, et 2 sur la 6.
- mon fils a réussit son bac et est à la sorbonne, il est guitariste, écrit des critiques de films, et même un bouquin
- j'ai été model chez ... (une grande maison de cosmétiques), il parait que mes lèvres sont belles.
- j'ai créé un forum, et ce blog
et, ....
- je passe à la radio....
Moralité......
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
j'espère que les vaches sont bien gardées....

bises à tous.
maryn, qui revient de loin.








Repost 0
Published by Maryn - dans Chroniques....
commenter cet article