Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog aladiah
  •   le blog aladiah
  • : Un cartoscope journalier, des chroniques, des symboles, Enfin un bon morceau de vie... un partage de mes savoirs, de ma cuisine, de mes livres, de mon amour des animaux et de beaucoup d'autres choses encore...
  • Contact

Mon nouveau blog : http://maryn.eklablog.com/

C'est mon tarot préféré, celui qui répond le mieux :

 

http://maryn.eklablog.com/

Recherche

Sur Facebook

Sur Facebook



 

 

 

 

Le cartoscope de Maryn

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez maryn sur Hellocoton

...Combien êtes vous

En temps réel :)

/ / /
 Travail : Les mots tabous
Une collègue m'a fait part ce matin, via facebook, d'un fait concernant un mot prononcé sur son lieu de travail, et dont la réaction du personnel l'a quelque peu surprise...
Je pensais, ayant moi même travaillé dans une grande entreprise, qu'effectivement, il y a, dans divers lieux de travail, des mots à ne surtout pas prononcer, sous peine de ... bannissement à vie.
L'entreprise dans laquelle j'ai sévis, en était elle pleine de tabous, et de
"ça, il ne faut pas le dire !".
En effet, quoi de mieux, pour une personne comme moi, que de travailler dans un lieu où je peux dire tout ce que je pense, dans la mesure cependant de la correction la plus élémentaire, n'est il pas mon cher Watson ?
Enfin, toujours est il, que fière de mes vingt ans, je rentrai alors, pleine d'idées neuves, et à mettre en vigueur, de suite, je me retrouvais soudain face à un mur !
Mur de méfiance, qui vite devint un mur de défiance !:
Menfin, c'est quoi cette "petite" jeune, qui veut nous imposer ses propres désidératas, voir sa loi.
On ne va pas se laisser faire, diantre !
En effet, c'est qui qui a réussi à imposer sa méthode de travail novatrice certes, mais surtout efficace, à des personnes engoncées dans trente bonnes années de pratiques erronées certes, mais surtout similaires à leur premier jour de travail ?
Dur, dur n'est il pas, le premier jour dans certaines entreprises.
Déjà, nous n'allons plus au services des relations humaines, mais nous dirigeons vers celui des "ressources" humaines !
Mais oui quoi, j'ai droit moi aussi à mon mot tabout, saperlipopette !
Tout un programme !
Alors que relations humaines ça sonnait bien, et avait une connotation plutôt relationnelle, qu'elle soit bonne ou mauvaise, nous étions alors considérés comme des êtres humains, dans toute leur essence.
"Ressources" humaines, là, on a perdu de notre essence, nous sommes devenus des bêtes de sommes, juste des personnes intéressantes que par leurs propres ressources dont l'employeur va disposer, et même, de plus en plus abuser.
Où est passé l'être humain, tout simplement, celui avec qui on dialogue, celui avec qui on discute, on dispose, on voit, et surtout on regarde ensemble dans la même direction ?
En effet, on ne se voit pas discuter avec une ressource, on se voit juste l'utiliser.
Menfin, je m'éloigne là du sujet.
C'est donc en rentrant dans cette entreprise que j'appris la grandeur, je sais c'est un paradoxe, du mot "petit".
Il fut, et est encore utilisé à toutes les sauces, comme si les d'employés étaient tellement bêtes qu'ils n'auraient l'impression de ne pas avoir trop de travail,
si l'on assortissait à celui ci le mot "petit !"
"CA" devient un mot tabou, ainsi que "RTT"...
à utiliser avec précaution, tout comme "heure de table", ne surtout pas parler non plus de "ha rcèlement", je ne vous raconte pas les risques que l'on prend à énoncer ces 4 mots...

Par contre l'emploi de "petit" est largement recommandé, tout comme "petit" dossier, "petit" rendez vous, "petite" rencontre, "petite" nouvelle, et j'en passe...
L'utuilisation du mot petit prend là toutte son importance.
On vous pose du travail en plus, ce sont des "petites choses", si, si !
Dans la case "petit", on range, les gros dossiers, si, si !
Les rendez vous compliqués, les personnes que l'on veut démolir à vos yeux, les personnes de peu d'importance (cf: la petite dame), les services contraignants, etc...

Un autre mot encore bien galvaudé, y est le mot "intéressant" !
Là comme le dirait la vieille dame du 5 ème avec qui j'aime discuter le soir :
c'est un piège à cons, ma brave dame !

Dans la case "intéressant", on jette tout ce qui est ardu, difficile, quasi insoluble, et surtout ce qui prend du temps, voir parfois certaines formations, dont vous n'avez pas l'utilité et quand on est au rendement, je ne vous raconte pas.
Imaginez, vous êtes en plein travail,; et oui, vous avez du boulot, et là un responsable arrive avec The dossier quasi insoluble.
Et vous annonce tout de go :
- J'ai un dossier "intéressant" pour toi !
Alors tremblez jeunesse, vous avez récupéré un truc énorme !
Il s'agit bien souvent d'un truc dont vous n'aviez jamais entendu parler, et qui va demander mûre réflexion avec vos collègues, voir avec des personnes haut placées, qui elles, connaissent la technique, voir des fois, comme ce fût pour moi le cas, devoir appeler la personne haut placée dans un autre département.
Et quand le dossier est enfin passé, ne comptez pas surtout sur un quelconque remerciement.
Ceux qui vous l'ont donné ne savaient pas comment le prendre, mais pour eux, le fait qu'ils aient délégué, parfois même à l'aveugle, fait qu'il passe ou pas, ils s'en lavent les mains.
Vous êtes, d'un coup de pirouette magique, devenu le responsable de ce dossier !
Responsable dîtes vous, mais c'est génial !
Alors à quand l'augmentation ????
Soyez sympa, allez donc juste demander une RTT, voir une demie CA, et vous verrez déjà comment on vous répond :
- Comment ça une RTT, le 14, mais vous vous rendez bien compte
que cela n'est pas possible, qu'il y à trop de travail,
et que je ne suis qu'à 95% du personnel présent dans mes effectifs,
je ne puis vous l'accorder !
Alors là, oseriez vous seulement rétorquer que le dossier "truc muche",
c'est vous qui l'avez solutionné ?
Peut être même pas, car vous êtes déjà rentré dans l'engrenage, et vous vous méfiez de la "petite" réprimande qui pourrait alors survenir.
Et oui, on se coule bien souvent dans le moule,
que ce soit en y adhérant totalement, ou bien même, à corps défendant.
Et l'on n'ose plus, dans l'ordre :
Être qui l'on est réellement, demander des RTT et des CA, argumenter lorsque l'on se trouve mal payé, et que nous n'avons pas eu d'augmentations depuis des années déjà, rétorquer lorsque l'on sait que le travail est mal organisé, dire ce que l'on pense, refuser les dossiers compliqués pour lesquels on a pas la formation nécessaire, etc....
Oser dire, tout simplement oser dire !
Surtout me diriez vous, au bout de 10 ans dans la même entreprise...
Mais là, le mot n'est pas dit, mais on est "verrouillé", taillable et corvéable à merci, sutout à la merci d'une entreprise, qui le jour de votre départ à la retraite, se bornera à mettre une petite annonce pour recruter une nouvelle "ressource" humaine.

 

Car dans cette entreprise une seule chose est vraiment "petite", 
le salaire,
mais ça, il ne faut pas le dire non plus !



Partager cette page

Repost 0
Published by