Qui était la pythie ?

Publié le 15 Août 2011






Choisie entre toutes les delphiennes pour la pureté de ses moeurs, indépendamment de son âge, la pythie, dont le nom rappelle celui de python, le dragon devin, fille de la terre, devenait "l'épouse de dieu" à partir du moment où elle était désignée comme prophéteuse, et elle lui devait une chasteté absolue.


Elle vivait recluse dans l'enceinte du téménos et devenait l'instrument vivant, mais passif, d'un dieu révélateur.


Selon le témoignage de Plutarque, prêtre à Delphes pendant 40 ans "elle n'apporte avec elle, en descendant dans le souterrain prophétique, aucune parcelle d'art, de connaissance ou de talent. L'inexpérience et l'ignorance de la pythie sont à peu près totales et c'est vraiment avec une âme vierge qu'elle s'approche de dieu"...


Il semblerait selon Diodore de Sicile, qu'au départ "les oracles étaient rendus par de jeunes vierges à cause de leur pureté physique et leur parenté avec Artémis".


Mais un consultant thélassien, foudroyé d'amour pour la jeune pythie, l'enleva et la viola.


Les delphiens à la suite du scandale, décrétèrent que désormais la prophétesse ne serait plus une vierge mais une femme agée de plus de cinquante ans : elle porte cependant des vêtements de jeune fille, comme pour rappeler le souvenir de l'ancienne prophétesse.


Elles entraient en transe, pour transmettre la volonté de dieu, sans garder, par la suite, aucun souvenir de leur prestation.


à l'époque de la plus grande réputation de l'oracle, il y avait jusqu'à trois pythies : deux officiantes et une suppléante.


Du temps de Plutarque, une seule suffisait pour les rares visiteurs.







Rédigé par Maryn

Publié dans #Chroniques....

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :