Ma réponse sur un blog concernant la proposition de mr dukan

Publié le 25 Janvier 2012

 

 

stickman-fat-md.png

 

 

 

 

 

Et oui, je ne mettrai aucune majuscules au nom d'une personne qui pour moi n'a rien de majestueux....
Pour en revenir à la proposition de ce monsieur, il vous faut pour certains d'entre vous, vous replonger en 1936...

 
La voici :

 
Dans un livre à paraître, « Lettre ouverte au futur président », le nutritionniste au régime controversé, propose d’instaurer une option "Poids d'équilibre" au bac permettant aux élèves de gagner des points s’ils n’ont pas grossi au cours de leurs deux dernières années de lycée.  

Je vais donc sur des blogs, pour voir le réactionnel, et voila que je tombe sur celui ci :

 
Pensées de rondes 

 

Donc voici ma réponse dont je vous fait part :

Je te lis, et j'ai envie de pleurer, tellement je me reconnais moi dans cette fuite de moi même qui m'a fait devenir selon ma propre mère un bonhomme, ou plutôt bonne femme Michelin...


Combien de gros cachent leurs souffrances, sous un amas de kilos disgracieux, entrepris justement avec le réconfort qu'apporte par exemple une bonne religieuse (au café pour moi, ndlr).


Combien de gros s'aiment ????


Je ne le sais pas, mais si on tombe sous les 12%, cela me parait bien juste.


Et oui, ça fait vendre, vendre des régimes tout aussi inefficaces les uns que les autres, certes, mais qui rapportent tout d'abord beaucoup d'argent aux créateurs de ceux ci, et aux médias, en charge de "taper" sur le gros.

J'en ai fait des régimes, tout en commençant par le fameux régime maillot, qui m'a tout simplement, après son arrêt, fait passer du bikini au une pièce sur la plage...


J'ai dû en essayer une trentaine, tous aussi sévéres et frustrant les uns que les autres.


Et oui, comble de tout, je suis diabétique, et aux différents médecins, dont l'un bien plus gros que moi, de m'administrer des diététiciennes, et les régimes qui vont avec !


Le premier prescrit par une diététicienne dans les années 80, me demandait de manger du homard, de la langouste, du crabe... et des haricots verts à chaque repas...


Je n'avais pas les moyens de manger ce genre de crustacés, donc j'ai fais l'impasse dessus, et pour les haricots verts, j'en suis dégoutée à vie...

Menfin, que suis je devenue, 30 ans après et 32 régimes plus tard ?


J'ai pris 28 kilos en plus, et... je ne m'aime toujours pas.


Pour moi si ma vie privée est parfois difficile, c'est effectivement de la faute de ce lourd fardeau, comment après la vison cauchemardesque que leur en imposent les médias, un homme peut il s'intéresser à une femme qui possède des hanches certes, mais aussi un coeur ?


Effectivement, mon coeur est meurtri, mon trop plein d'affection se heurte bien souvent à un mur de glace.


Bien souvent on me jauge sur mes kilos du premier regard, et l'on me juge :

- elle mange trop, elle bouffe comme une vache !


Alors que bien souvent, je mange mois que certaines personnes de mon entourage.


Certes, me diriez vous, il y a mes ancêtres...


Mais c'était dans le temps...

Je me rappelle ma grand mère qui me forçait à manger en me disant :

- Il vaut mieux faire envie que de faire pitié !

Le problème, c'est qu'à force de vouloir faire envie, je fais pitié.


Dans le regard désobligeant des médias, des couturiers, des passants dans la rue, des personnes croisées jour après jour.

Et voila que dans mon travail aussi, cela ne passait pas...


Être gros, bien des personnes pensent qu'on le recherche, et pourtant.

Pour moi, j'ai caché ainsi un corps à la vue de tous, ne pas plaire, ne pas susciter de regards amoureux, était alors assurer ma survie.

Maintenant, je guéris certes, mais ce corps je l'ai toujours en dégout, et pourtant, j'ai tant besoin d'amour, de respect, et de franches attentions.

Et voila où j'en suis, certes je n'ais pas maigris, je hais tout autant ce corps, et j'attend ma prochaine hypoglycémie en me demandant si cela vaut la peine de me re-sucrer...


Je me rappelle cette phrase du dr Olivenstein :

- Il n'y a pas de drogués heureux...

Je la reprendrai ainsi :

- Il n'y a pas de gros heureux !

Quand au "dr" Dukan, il surfe sur la vague, et tant que ça lui rapporte du fric, il continuera...

Perso je n'ai pas acheté, et n'achèterai pas ses livres...

 

 

 

 

Rédigé par Maryn

Publié dans #Chroniques....

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :