Les feux de l'amour de la voyance...

Publié le 9 Janvier 2012

 

 

hugh-grant-20051207-88828.jpg

 

 

Vous allez rire, mais aujourd'hui, en regardant les feux de l'amour, ce qui est loin d'être mon habitude, je me suis mise à penser combien il est bizarre parfois que nos consultations ressemblent légèrement aux Feux de l'amour, enfin bref, si légèrement.


Parfois les gens ne veulent pas entendre la vérité parce qu'ils ne supporteraient pas que leurs illusions se détruisent.

Ils demandent donc à la voyance de confirmer leurs utopies, croyant que leur destinée doit ressembler traits pour traits à un feuilleton américain tel que "Les Feux de l'amour"

La vie, bien souvent ne ressemble pas traits pour traits à un scénario improvisé par CBS ou toute autre compagnie de télévision.

Non ! Non !

Nous sommes dans la réalité !

Nous ne sommes pas des acteurs mais tout simplement sommes nous dans notre vie et non la télévision.

Dans la vie réelle , il n'y a pas Victor Newman mais Le chef de service, vous savez celui qui a les dents longues...


Ni Jack Abott mais Son concurrent, un peu mièvre certes, mais bien trop effacé

Il n'y a pas de Nicky mais La secrétaire, dont il se dit qu'elle se fait le patron...

Il n'y a pas Jill Abott mais Cette sal.... de Martine, tu sais celle qui dit du mal derrière notre dos...

Voilà à quoi ressemble notre triste réalité...

"Note chef de service" ne nous trouvera que dans 0,0003 % des cas à son gout et encore pour certains d'entre vous caché sous le bureau ou planqué dans l'armoire !

Si ! si !

Les Jill Abott, les Jack et les Nicky ne courent pas les rues !


Non, non !

 

Dans le métro , rappelez vous bien , on vous pousse à l'intérieur quand vous devez sortir, on vous jette la porte dans la figure et au restaurant, coutume bien francaise, on fait part à deux.
Ceci dit,  quand à la boulangère, elle vous fait la gueule, en vous jetant la monnaie sur le comptoir...


Bien souvent le Prince charmant se cache sous les traits d'un homme avachi sur le canapé, une bouteille de bière dans la main droite, une part de pizza sur les genoux, et la zapette dans la main gauche en train de hurler :


- Ribéri !

Alos que c'est Benzama qui est en train de marquer!

Enfin bref,

Vous avez devant vous un grand sportif, footeux de préférence à la télévision, bien sur, comme les trois quarts...


Qui pense voir sa virilité s'exprimer en s'imaginant mélé à la mélée sur un terrain de rugby boueux et glissant, mais qui crie t'elle une femme éffarouchée à la simple vue d'une araignée,  lorsqu'on lui demande de laver une assiette sale ou de changer le bébé.

Enfin bref, mesdames, vous vous en voulez certes d'être passées directement des cases Grimm et Perrrault, à celles bien sirupeuses, mièvres, et miélleuses des Harlequins télévisés que vous balancent joyeusement les américains en mal d'hamburger frites.

Et pourtant, vous voilà a votre tour avachies sur votre canapé , un paquet de kleenex à portée de la main en train de pleurer lorsque Hugh Grant rejette vaillement Julia Roberts dans Coup de foudre à Notting Hill.

Vous voilà en joie pour certaines d'entre vous et en train de vous attendrir par procuration sur le bébé de Beyoncé toujours le paquet kleenex à la main !

Alors imaginez vous lorsque le prince charmant sorti de son canapé et de son match de foot, vient vous inviter au restaurant,

 

Vous sentez vous telle Meg Ryan dans "Quand Harry rencontre Sally",  lors du café,  et vous retrouvez vous telle la soeur ainée de Cendrillon, quand lors de l'addition, le Prince vous déclame :

-  On fait part à deux ?


Et oui, la voilà la triste réalité, Votre Hugh Grant est un radin !

La crise lui pése sur les épaules et tout compte fait la télévision, la pizza et la bière , c'est moins cher... pour lui !

Et voilà comment d'un coup d'un seul, alors que votre coeur se souvient de ce café mémorable pris sur la terrasse de L'Empire State Building, et oui, c'est comme cela que vous l'imaginiez, tout à votre rêve éveillée certes, mais pas trop...
votre cerveau en redescend ses 102 étages à toute blinde!

Et oui !

Car bien souvent, trop souvent même, on se sent au sous sol car pour certains de nos concitoyens  nous sommes les concurrentes directes de leurs voitures.

Donc, au garage !

Ceci dit, trêve d'humour et de plaisanterie, dès fois, et oui il parait même que parfois, on peut tomber sur une "perle" rare, et oui rare...

Si, si, mais il y a peu de chances que ce ne soit Hugh Grant, et croyez moi, j'en suis sincèrement désolée.

Mais dans tout homme, si l'on creuse bien, on peut, peut être, trouver cette perle...

Alors avant de rêver de ce charmant Hugh, qui soit dit en passant passe très facilement d'une femme à l'autre, et si l'on creusait d'avantage chez "Jean Pierre".

Bien à vous.

Mikaël et Maryn.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Maryn

Publié dans #Chroniques....

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :