L'horoscope celtique : Le lierre

Publié le 29 Novembre 2009




Personnes nées entre le 30 septembre et le 27 octobre

Divinité : Pwyll

Symboliquement liéeb à l'étouffement et au poison, le lierre revêt chez les celtes une signification de mort-renaissance, de passage, nécessairement douloureux, vers une forme de vie supérieure.

Qu'il s'agisse d'études, de travail ou d'amour, tout ce qui est mystérieux ou insolite attire ces natifs si attentifs au côté le plus secret des choses.

Dans les relations sociales, on les apprécie pour leur élégance sobre, à condition de tolérer leur possessivité, et pour leur coeur, rustique mais fidèle, capable de sentiments inaltérables.

Bien que le rapport de couple figure parmi leurs objectifs les plus convoités, il est rare qu'ils rencontrent l'âme soeur avec laquelle instaurer cette affinité élective qu'ils souhaitent tant, au delà de la dimension la plus physique de l'amour.

Quand par ailleurs ils ne se sentent  pas payés de retour, ils supplient, insistent et s'attachent comme leur plante-guide.

Ou bien, ils se replient sur eux mêmes et recouvrent leur indépendance qui les conduit vers la recherche ésotérique, la littérature ou l'art.





Rédigé par Maryn

Publié dans #Symboles

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :